GAZ DE SCHISTE_ACTUS du 9 janvier 2015

Moussa Touati: la France "a ordonné" à l'Algérie de s'engager dans le gaz de schiste

"La prospection dans le gaz de schiste est un ordre de la France au pouvoir en Algérie en raison de ses besoins en ressources" a déclaré Moussa Touati, président du Front national algérien (FNA) , au "petit déjeuner" d'El Khabar. L'ancien candidat à la présidentielle est particulièrement loquace sur ce registre et affirme que "l'Algérie continue d'être soumise au pouvoir français".

Le pouvoir en Algérie "n'est pas maître de sa décision et reçoit des ordres de la France". La preuve, selon lui, est que des "entreprises en faillite en France ont été chargées de gérer des secteurs stratégiques comme l'eau ou la construction de locomotives pour les chemins de fer".  Par le HuffPost Algérie, le  02/02/2015 14h20 CET Mis à jour: 02/02/2015 14h26 CET

LIRE LA SUITE

ET DONC : Le groupe Sonatrach ne va pas arrêter les travaux de  forage menés dans les puits-pilotes de schiste à In Salah, a indiqué dimanche  son P-dg par intérim, M. Saïd Sahnoun.

Pologne plus de gaz de schisteLe groupe Sonatrach ne va pas arrêter les travaux de  forage menés dans les puits-pilotes de schiste à In Salah, a indiqué dimanche  son P-dg par intérim, M. Saïd Sahnoun.       

" Nous n'allons pas interrompre l'activité forage" des puits-pilotes  de schiste à In Salah, a déclaré M. Sahnoun lors d'une conférence de presse  animée dimanche à Alger.  Selon lui, Sonatrach va achever dans quelques jours le forage  du deuxième puits-pilote de schiste à Ahnet, après le premier déjà réalisé  dans le même bassin.  "Nous sommes sur le point d'achever cet ouvrage, c'est une question  de quelques jours. Dés que nous terminerons, l'appareil (de forage) sera transporté  vers un autre site d'exploration pour lequel il est programmé", a-t-il ajouté  sans identifier le nom du deuxième bassin qui fera l'objet d'exploration après  celui d'Ahnet. par APS     

Gaz de schiste : les pétroliers ne croient plus à la Pologne car aucun puits foré dans le pays ne s’est avéré exploitable. L’américain Chevron met un terme à sa campagne.

Après Exxon Mobil, Total, Marathon Oil, Talisman ou encore ENI, c’est aujourd’hui Chevron qui jette l’éponge en Pologne. Le groupe pétrolier américain a annoncé il y a quelques jours qu’il cessait ses opérations d’exploration de gaz de schiste dans le pays. « Les opportunités locales ne sont plus compétitives par rapport à notre portefeuille mondial », s’est-il borné à indiquer dans un communiqué. DANS LES ECHOS