GAZ DE SCHISTE_revue de presse du 29 novembre 2014

Position de Nicolas SARKOZY (pas vraiment d'actu, mais je ne crois pas l'avoir mentionné) : 
LE GAZ DE SCHISTE, IL NE FAUT DÉSORMAIS PLUS S'EN PASSER !
Sa protégée Nathalie Kosciucko-Morizet a dû s’étrangler, ce 25 septembre. Lors de son premier meeting depuis son retour aux manettes politiques, à Lambersart, s’en prend au «principe de précaution» cher à l’ex-ministre de l’Ecologie. «Je ne peux pas accepter que les Etats-Unis soient devenus, du point de vue de l’énergie, indépendants grâce au gaz de schiste, et que la France ne puisse pas profiter de cette nouvelle énergie», revire-t-il. Reniant sa fermeté de 2011, lorsque chef de l’Etat, il refusait d’autoriser «l’exploitation du gaz de schiste par fragmentation hydraulique» : «Je sais que Total a déposé un recours mais de toute façon, pour nous, ce sera non.» A cette période, une proposition de loi UMP faisait sauter les permis de recherches d’hydrocarbures non conventionnels (gaz de schiste) et interdisait leur exploitation et même leur exploration.  LE REVIREMENT