STOP TAFTA_revue de presse du 24 novembre 2014

TAFTA, prochain round de négociations début février 2015 (rendez-vous de fin décembre annulé) La date exacte n’a pas encore été fixée, d’après la commissaire au Commerce Cecilia Malmström, à l’issue du conseil des ministres des Affaires étrangères vendredi dernier. Elle a aussi annoncé qu’elle rencontrerait le représentant spécial des États-Unis pour le commerce le 3 décembre, à Washington.

TAFTA, le Parlement européen se prononcera en 2015 : Le rapporteur du groupe S&D Bernd Lange prépare une résolution. Elle précisera les domaines que les parlementaires souhaiteraient exclure de l’accord commercial avec les États-Unis, a-t-il expliqué lors d’une conférence la semaine dernière. Le vote est prévu en mars 2015.

Traité transatlantique : réunion du Conseil européen des affaires étrangères

Le Conseil européen des Affaires étrangères s'est réuni à Bruxelles vendredi 21 novembre 2014. A son ordre du jour, figurait  un point sur les négociations en cours concernant le partenariat transatlantique de commerce et d'investissement (TTIP, également appelé « Tafta »). Des éclaircissements attendus afin de dédiaboliser un traité non encore finalisé. LIRE LA SUITE

A Bruxelles s'est tenu ce vendredi le Conseil Affaires étrangères. Au programme : le traité transatlantique pour le commerce et les investissements entre l'Union européenne et les Etats-Unis (TAFTA/TTIP) et l'accès et la participation aux appels d'offre publics au sein de l'Union européenne de la part d'entreprises de pays tiers. Notamment. La France a fait entendre sa voix et semble avoir obtenu le soutien de Cecilia Malmström, la nouvelle commissaire européenne chargée du Commerce. Lire la suite

ET DONC : 

L'accord transatlantique de libre-échange, une "priorité" pour les ministres européens

Les ministres européens du Commerce ont réaffirmé vendredi leur soutien à la conclusion rapide d'un accord commercial transatlantique (TTIP), alors que la contestation et le calendrier électoral américain (élections du mid-term qui a fait basculer le Sénat côté républicain mais qui pourrait inciter Barack Obama  à vouloir accélérer le processus pour une signature d'ici la fin de son mandat : janvier 2017) font craindre un déraillement des négociations. 

Pas vraiment du neuf, mais bon : 

Communiqué : L’Accord commercial UE-Canada provoquera l’explosion des poursuites à l’initiative des investisseurs.

J'en profite pour dire que AITEC, après avoir déposé une ICE tout à fait injustifiée en direction de Bruxelles, plutôt que de reconnaître ses erreurs (alors qu'Amélie Canonne avait, dans un mail, confirmé que l'ICE n'avait pas suivi la procédure appropriée) lance une ICE auto-organisée qui n'est pas enregistrée auprès de la commission des pétitions de Bruxelles ; ce qui - pour moi - représente un sacré bon gros gâchis. 

Lire aussi :

Merkel exhorte les Européens à accélérer les négociations UE-USA

En se basant sur une étude récente, l’économiste autrichien Werner Raza remet en cause les pronostics optimistes des défenseurs du TTIP 

Résumé des points principaux : 

  • Les coûts des mesures non-tarifaires sont selon lui gonflés (17 %), alors qu’en réalité, la littérature économique les situe à près de 3 % de la valeur exportée
  •  Il ajoute - avec exactitude - que la quasi-totalité des études sur TTIP réduisent ces textes législatifs à leur dimension de coûts pour les entreprises, sans considérer leur utilité publique.
  • Je suis la 1ère à l'avoir relevé (voir mes conférences) : la suppression des droits de douane aura "pour effet de réduire les rentrées issues des tarifs douaniers pour le budget de l’UE et augmentera ainsi les problèmes liés aux finances publiques."
  • Des chiffres : Selon l’étude, au fil de la période de transition de 10 ans, cette perte de recettes publiques de l’UE s’élèvera au moins à 20 milliards d’euros.
  • Seront concernés également les échanges commerciaux intra-européens : on en voit déjà les conséquences avec l'embargo russe (voir le dernier Vox Pop).

Conférence-débat TAFTA - 26 novembre 2014

Le Mouvement associatif, la Chambre régionale de l'économie sociale et solidaire et le CRAJEP Picardie, en partenariat avec le Centre Europe Direct Picardie vous invitent le 26 novembre 2014 à partir de 19h à une conférence débat sur le thème :

« Les incidences du projet de traité de libre-échange entre les Etats-Unis et l'Europe
sur le monde associatif et le non lucratif »

A travers cette conférence-débat, nous souhaitons informer les associations sur le projet de traité et créer un espace d’échanges entre les intervenants et les participants.

En présence de :

  • Frédéric Viale, Membre du collectif Attac France, adhérent au collectif STOP TAFTA
  • Maud Labat, Chef du Service Communication, Partenariat et Réseaux à la Représentation de la Commission européenne en France

Rendez-vous le 26 novembre 2014 à partir de 19h, Salle Conférence à l'auberge de Jeunesse d'Amiens, square Friant les 4 chênes.

Merci de confirmer votre participation à l'adresse suivante ou au 03 60 12 37 11.