#TAFTA_ revue de presse au 20 juin 2014

Mon article dans SLATE « Tafta: petits arrangements entre amis? »

Dollar euro un reutersCe qu'impliquent les négociations entre l'Union européenne et les Etats-Unis.

Cet accord de libre-échange dont le 5e round des négociations s’est tenu jusqu’au 23 mai à Arlington, en Virginie, procède d’une volonté réciproque scellée, dès 1990, par la «déclaration transatlantique», puis par la création par les deux parties, en 2007, du Conseil économique transatlantique, sous l’impulsion et la volonté de la chancelière Angela Merkel, lors de sa présidence tournante de l’UE.  La Commission européenne mène ses négociations –du ressort de la politique commerciale commune[1]– en vertu du mandat qui lui a été donné par le Conseil et le Parlement européens. Elle est assistée dans sa tâche par le Comité 207 (du nom de l’article du Traité fondateur), groupe d’experts de haut niveau qu’a détaillé Kiergaard.

A LIRE ABSOLUMENT


Faut-il avoir peur du Traité Transatlantique ?
Enquête sur l'importation de la viande américaine, l'un des principaux volets du TTIP (Transatlantic trade and investment partnership). Presque inconnu du grand public, cet accord de libre-échange entre les États-Unis et l’Union européenne, actuellement en négociation à Bruxelles, pourrait avoir d'importantes conséquences sur nos emplois et nos modes de vie.

Entretien avec Yannick Jadot, chef de file des eurodéputés EELV au Parlement européen. PAR L'EXCELLENT VOX POP QUI ME SUIT SUR TWITTER

Michel Sapin avoue que le traité transatlantique favorise les Etats-Unis

 Mais qu’est-t-il passé dans la tête du ministre du budget, qui n’est pourtant pas un perdreau de l’année, pour affirmer qu’une sanction injuste de BNP Paribas « pourrait affecter les discussions en cours sur le traité de libre-échange » ? Quelques mots très révélateurs…

Une admission révélatrice :  En effet, ces quelques mots sont très riches de sens. En utilisant le traité transatlantique en cours de négociation entre l’Union Européenne et les Etats-Unis pour menacer Washington alors que BNP Paribas pourrait être soumise à une amende délirante, Michel Sapin indique de facto que ce traité va davantage profiter aux Etats-Unis qu’aux pays européens. Car si le traité profitait davantage au vieux continent, ce devrait être les Etats-Unis qui menaceraient d’interrompre la négociation devant l’interférence du gouvernement français et il n’aurait aucun intérêt à évoquer une telle option dans le cadre du dossier BNP Paribas. Là, parce que le gouvernement français menace la négociation, cela signifie de facto que cette négociation représente un bénéfice potentiel pour Washington, et donc globalement que le traité transatlantique favorise les Etats-Unis. PAR LAURENT PINSOLLE QUI RECOMMANDE MON LIVRE

Tweet allemagneLe tweet pro-TTIP qui indigne l'Allemagne :  L'ambassade américaine de Berlin a annoncé sur Twitter qu'elle proposait 20.000 dollars à tout projet pro-TTIP. Une initiative qui provoque l'indignation outre-Rhin. (ce n'est pas un Hoax, j'ai vérifié à la source)

AUDITION DE FLEUR PELLERIN_Assemblée Nationale du 17 juin 2014

De l'aveu même de @fleurpellerin, les négociations du #‎TAFTA posent la question de l'extraterritorialité du droit américain qui prédomine (soft power/hard power) et que même la BCE pourrait être mise en difficulté par une décision de justice.

Le meilleur pour la fin : document secret révélé par Wilikeaks sur le TISA (l’autre accord en cours de négociation sur les services) : 

Secret Trade in Services Agreement (TISA) - Financial Services Annex